Les techniques de freinage
 Imprimer cette fiche

Vous êtes du genre fonçeur, de ceux qui ne craignent pas la vitesse et qui dévalent les pistes à fond ? La seule façon de gagner, selon vous, c'est de pédaler. De plus en plus vite, de plus en plus fort. Alors freiner... ce n'est pas votre truc. D'après vous, c'est réservé à ceux qui ont «la trouille». Eh bien non, au contraire ! Apprendre à bien freiner, c'est aussi apprendre à être plus rapide, et ce pour deux raisons. Un biker qui maîtrise la technique de freinage est un biker qui domine son vélo. Savoir qu'il peut s'arrêter quand lui l'a décidé et non quand le parcours lui en offre la possibilité lui donne l'assurance de pouvoir aller vite et en sécurité. La deuxième raison est qu'un vététiste qui freine quand il faut et comme il faut commet moins d'erreurs, perd moins de temps, et se révèle donc plus rapide. savoir bien freiner, c'est tout simplement contrôler son vélo.
Comment freiner sur terrain meuble ? Quelle est la meilleure technique de freinage sur terrain plat ? Et en descente ? Faut-il utiliser le frein arrière ? Le frein avant ? Les deux ? Le dérapage peut-il aider ? Faut-il au contrarie l'éviter ? Comment positionner le corps en cas de freinage ? Peut-on freiner dans les virages ? Vous voyez que contrairement à ce qu'il y paraît, freiner n'est pas si simple. Le freinage est une technique importante, et tout vététiste qui se respecte devrait la maîtriser et connaître les rôles que jouent respectivement les deux freins.

LE MYTHE DU FREIN AVANT
«Ne freinez jamais du frein avant, c'est la gamelle assurée ! vous passeriez rapidement par-dessus le guidon». C'est cela que l'on vous a appris ? Eh bien c'est faux, ou en tout cas à nuancer. Le frein avant s'avère tout aussi important et tout aussi efficace que le frein arrière. Plus efficace même, dans certains cas. La raison est simple. Lorsque vous freinez, il y a déplacement des masses (du VTT et du biker) vers l'avant. La roue avant, alors forcément plus chargée, adhérera davantage au sol, ce qui permet un freinage plus fort. Outre ce transfert de masse, le frein avant est plus puissant car le câble qui le relie à sa commande est nettement plus court et a donc moins tendance à s'étendre lors du freinage. Ne le négligez donc plus, mais apprenez à bien le manier. Pour contrebalancer cette disparité de puissance entre le frein avant et le frein arrière, au moment du freinage, reculez légèrement le corps afin de lester un peu plus la joue arrière.
FREINER, ET VOUS LE REGRETTEREZ !
Un bon biker doit apprendre quand freiner, mais aussi quand s'en abstenir à tout prix. Il existe au moins deux situations où vous pourriez amèrement regretter d'avoir employé vos freins : dans les virages et dans les sauts. Dans les virages, les roues de votre VTT sont soumises à une traction latérale maximale, traction qui se trouve encore accentuée en cas de freinage. Vous risquez alors de glisser, et cela bien souvent d'abord de la roue avant. Préférez donc ralentir avant le tournant, et modérez la pression des freins une fois que vous entrez dans la courbe. La deuxième situation, c'est... en l'air. Ne freinez pas pendant un saut. Si lorsque votre roue avant quitte le sol vous actionnez le frein avant, vous risquez d'avoir une réception bien mouvementée. Lorsque la roue avant tourne, elle amortit le choc. Par contre, si vous la bloquez, vous serez alors propulsé par dessus votre guidon... Réfléchissez-y car vous en garderiez un bien mauvais souvenir !
SUR TERRAINS MEUBLES : UNE TECHNIQUE DE FREINAGE PARTICULIERE
Sur les sols meubles tels que sable, gravier ou autre, le frein avant est à utiliser avec modération. Non pas qu'il soit inefficace, mais son utilisation nécessite une très bonne maîtrise. Apprenez donc d'abord à parfaitement freiner sur ce genre de terrain avec le frein arrière. Déplacez légèrement le poids du corps vers l'arrière afin d'augmenter l'adhérence du pneu et ensuite actionnez le frein arrière. Ne vous en faites pas si vous bloquez la roue, les terrains meubles ont une surface offrant une bonne résistance latérale et même si on y glisse facilement, on perd rarement le contrôle.
ABORDER LES PENTES RAIDES
Sur les terrains excessivement pentus, presque la totalité du poids (du VTT et du biker) se trouve sur l'avant. Dans ces circonstances, la moindre pression exercée sur le frein arrière aura pour effet de bloquer la roue. Pour arriver en bas avec succès c'est-à-dire toujours en selle, une règle principale est à observer; veillez à maintenir le centre de gravité le plus bas possible et vers l'arrière (si la pente est vraiment très raide, n'hésitez-pas à pratiquement vous assoir sur la roue arrière). Cette petite astuce vous évitera tout simplement de passer par-dessus le guidon lorsque vous actionnerez le frein avant et permettra de lester la roue arrière afin de lui donner l'adhérence nécessaire à un bon freinage.
NE SOYEZ PAS UN ACCRO DU FREIN
Les freins représentent un accessoire essentiel. C'est vrai. Mais ce n'est pas une raison peut vous y cramponner sans cesse. S'agripper aux freins peut parfois causer des dégâts. Un petit conseil : la plupart du temps, il vaut mieux ralentir avant la difficulté, et se laisser aller en roue libre au moment où on la passe. Ce n'est pourtant pas toujours le réflexe de tous. Et on les comprend ! Dans les moments de panique, quoi de plus tentant que d'actionner les freins ? Mais c'est une erreur. Dans les ornières, sur des racines ou des pierres, dans un virage ou tout autre obstacle, lâchez les freins et allez-y en roue libre. L'idéal consiste à anticiper. Si les grands champions vont si vite et commettent peu d'erreurs, c'est grâce à leur capacité d'anticipation. lls prévoient par où passer, à quel moment freiner, quand se laisser aller en roue libre, etc. C'est ça être un champion ! Alors, faites comme eux ! Divisez le parcours en plusieurs tronçons, repérez les difficultés et la conduite à adopter sur les diverses sections. Cette méthode vous évitera de devoir improviser et améliorera votre vitesse de réaction.
DERAPER ? CE N'EST BON QUE POUR LE FUN
Le dérapage est-il conseillé ? Dans certains cas seulement, une chose est sûre, si vous ne pouvez freiner sans automatiquement bloquer la roue arrière et déraper, il y a un problème, votre technique est à revoir. Lorsqu'une des deux roues se trouve bloquée, le VTT ne peut plus être contrôlé à 100%. De plus, les dérapages usent très rapidement la sculpture des pneus et sont le meilleur moyen de déchirer les flancs. En règle générale donc, ne dérapez pas. Il n'y a que si le parcours présente un virage très serré en épingle que bloquer la roue arrière et laisser glisser le VTT de côté est une bonne technique. Prenez un peu de vitesse. Quand vous entrez dans le virage, glissez légèrement votre poids vers l'avant, freinez fort du frein arrière et tournez votre guidon dans la direction où vous voulez aller. Lorsque la roue arrière a viré et que votre VTT se retrouve aligné sur la prochaine ligne droite, lâchez le frein et redressez votre vélo. Pour plus de sécurité lors du dérapage, ne laissez pas votre pied sur la pédale, mais placez-le un peu au-dessus du sol. Il vous permettra ainsi de vous rattraper en cas de perte de contrôle.
REGLES DE FREINAGE :
- Le frein avant est le plus puissant. Utilisez-le.
- Bannissez les dérapages, excepté dans les virages en épingle.
- Tenez les freins avec deux doigts seulement (index et majeur).
- Ne bloquez pas les roues.
- Si vous devez freiner de manière prolongée, alternez pressions du frein et relâchements.
Cela pour éviter d'avoir des crampes ou de brûler les patins.
- Relâchez le frein avant dans le virage.
- Ne bloquez pas la roue avant à la réception d'un saut.
- Sur les terrains meubles, utilisez le frein arrière.



Retour au sommaire des dossiers




Recherche avancée

Vos circuits favoris
Montée au col de M... (38)

Mont chauve d'Aspr... (06)

La tête du Pommier (06)

Balade dans la pla... (38)

Le Circuit de la G... (06)


 
Aidez nous !
Vous utilisez VTTMania, vous êtes satisfait de nos services, ...Aidez nous et participez à notre succès !

Liens utiles